Le Centre d'Art Virtuel de Synesthésie

Le Centre d'Art Virtuel
Créé en 2002, le Centre d’Art Virtuel de Synesthésie constitue une collection en ligne unique dans le champ artistique français et un observatoire des possibilités qu’offre le web en tant que support et medium pour la création artistique. Aujourd’hui, une trentaine de ses oeuvres, organisées en six thématiques, revient sur le web grâce à une nouvelle interface de l'artiste Saraswati Gramich.

Propositions formelles inédites

Les uns.zéros.uns Dalmatiens de Miguel Chevalier

Adoptez un dalmatien et recevez une oeuvre d'art !
Cette oeuvre interactive créée par Miguel Chevalier en 1998 pour Synesthésie est remise en ligne.

Jessica LABEL, Signal / bruit

Avec Signal/Bruit, Jessica Label propose une forme programmatique originale pour visualiser des données empiriques, statistiques, locales, nationales ou mondiales à partir de la cartographie de la Seine Saint-Denis.

S.BOUDVIN & J. VAN AERDEN, HLMHTML

Dans cette oeuvre de jeunesse, Simon Boudvin et Johann Van Aerden arpentent l’espace urbain en photographiant les tours HLM de la ville de Paris.

Navigations interactives

Lucie DE BOUTINY, Non Roman

En 1997, Lucie de Boutiny a commencé à publier, dans la revue Synesthésie, ce Non-roman qui fait partie des oeuvres fondatrices de la littérature numérique.

Djamel KOKENE - Gestes

Cette oeuvre, créée en 2002 sous forme de Cd-rom, puis réalisée pour le web en 2004, apparaît comme une interrogation du support numérique, lieu de réceptacle d'une réalité saisie et devenue un ensemble de données, et d'une réflexion sur l'image.

Isabelle GROSSE

Upstream dans sa version internet est un jeu vidéo qui permet de découvrir les rythmes cachés dans des images de foules en mouvement.

Pratique du détournement

Veit Stratmann - Eclairage public

Eclairage public est un "projet irréalisable" de Veit Stratmann. Cette proposition, pour un espace public régulé, propose de mettre en place un dispositif de surveillance inédit, basée sur la lecture des variations lumineuses de la ville.

Lawrence WEINER, In and Out

IN AND OUT. OUT AND IN. AND IN AND OUT. AND OUT AND IN.
L’artiste remet en cause ainsi l’idée que l’on se fait de l’objet d’art et permet á chacun de choisir les conditions de monstration de ses oeuvres.

Tsuneko TANIUCHI, Micro événement 13

* Micro-événement n°5 / 9 personnages de femmes : « Paris pour escale » au Musée d’art moderne de la ville de Paris, 2000-2001.

Nouvelles écritures documentaires

Serge LHERMITTE, La ville en perspective : votre espace détente et convivialité

Votre espace détente et convivialité...

Conditionnel futur

Conditionnel Futur est une oeuvre de communication participative et relationnelle qui met en liaison différents niveaux de discours dans un reflexion sur le futur.

Sébastien RÉMY - Binary’s Box v1.0

Binary’s Box v1.0

Dans les flux du direct

Locustream, un audio Tardis est voyage sonore télé-phonographique parmi plusieurs micros ouverts du projet Locustream développé par le laboratoire Locus Sonus.

Jérôme JOY, Interludes 2008

A la fin des années 1990, Jérôme Joy a commencé le développement de l'application nocinema. Ce projet en ligne propose au travers de séquencements d'images streamées, provenant de webcams placées autour du globe, et de processus de mixages en direct et en ligne de sons, un cinéma qui renouvelle le dispositif cinématographique tel que nous le connaissons.

E-Art

ZEVS - Liquidated Google 2009

Zevs poursuit ses travaux de détournement de grandes marques, et cette fois il s'engage dans une attaque vers le plus puissant moteur de recherche sur Internet.
Les caracteres stylistiques et esthétiques de Google sont utilisés pour présenter les pages de son propre site où l' écoulement physique de l'image donne l'empreinte critique que ces artistes visent.

SOUSSAN Ltd - Prenons notre temps

Généreuse, la Société Soussan Ltd, originellement « fournisseur de musées » veut répondre à tous les besoins de l’activité humaine comme elle s’est mise au service de l’art.

Timothée ROLIN - Résidence clandestine

Web-designer de métier, Timothée Rolin fut invité à Rome en février 2009 pour co-réaliser le nouveau site internet de la Villa Medicis avec Olivier Riquet. Logé à la villa, il a entrepris, parallèlement à sa mission officielle, de s’accueillir clandestinement en résidence dans le but de produire l’œuvre dont il est question ici.