Agnès DE CAYEUX - e-man

Agnès DE CAYEUX - e-man

Dans le vaste chantier qu’est l’internet, les sites pornographiques représentent les réussites d’audience et commerciale les plus éclatantes. Cette représentation permanente et marchande du sexe à l’intention exclusive du genre masculin est donnée sans possibilité de distance, de second degré.

C’est un degré zéro de consommation dont tout imaginaire érotique a été évacué.

La création d’Agnès de Cayeux a pour intention de rétablir l’équilibre des points de vue, -masculin et féminin-, tout en donnant à réfléchir sur les sujets du désir.

L'entrée dans E-man propose deux accès, l'un réservé aux "f" (femme) et l'autre réservé aux "h" (homme).

Aux hommes, est posée une seule question : « Que désirez-vous ? » Libre à eux d'y répondre, d'en imaginer un contexte signifiant ou quelconque. Pour une fois ils n'ont rien à consommer ici. Ils sont simplement questionnés et invités à s'exprimer.

Le message envoyé et collecté par l’auteur constituera, « sous le réseau », une matière textuelle qui pourra être traitée et diffusée par la suite.

Aux femmes, est proposé un jeu, visuel et sonore : "Créez votre E-man !" Il s'agit ici d'un pur détournement des mannequins virtuels présentés sur les sites de vente de vêtements par correspondance. Le principe de ces « services » est de permettre aux femmes de simuler leur achat en habillant une marionnette de synthèse mise à leur dimensieon.

Agnès de Cayeux a voulu représenter le pendant masculin de ce gadget et permettre ainsi aux femmes de jouer avec l'homme et son image.

E-man permet donc d’habiller un homme numérique à son gré, de bas en haut, et de lui attibuer une personnalité, un prénom, un style pré-programmés.

On peut ainsi le vouloir « sexy, normal, classe ou sport » ou mélanger les genres, et le faire tourner de face, dos ou profil, afin de l’examiner sous tous les angles.

Pour documenter la voix de cet e-man, l’artiste a collecté les différentes formules d'appel employées sur les sites « roses ». Ce sont des voix masculines et synthétisées qui livrent, selon le choix de l'internaute, quatre dialogues par E-man.

Ce jeu interactif s’inspire d’un postulat classique de la psychologie selon lequel la psyché de la petite fille se construirait en partie à travers les poupées. Mais le E-man ne représente pas un poupon, mais un homme adulte.

Ce jeu transgresse les modes de représentation sexuelles les plus établies, puisque cette fois-ci c’est l’homme manipulé, réduit à une apparence creuse, qui devient l’objet du désir et du caprice de la femme.

AMM

Contacts

24, rue de Saintonge
75003 Paris
06 17 96 78 87
adecayeux@not2be.net
http://www.not2be.net

Parcours

Etudes de Lettres Modernes à la Sorbonne Nouvelle. Directeur de recherche : Jean-François Peyret, metteur en scène et dramaturge. Séminaires au CNRS, laboratoire du spectacle. Ecole du Louvre, auditrice libre.
Si les flux de données sont prétextes à la (re)constitution d'une matière visuelle, textuelle ou sonore, ils sont acteurs de l'objet en cours. Le réseau n'est plus un simple support de diffusion mais un passeur de données.

Installation

In my room (en cours 2004)
installation vidéo, musicale et littéraire pour une femme. Pièce inspirée des chambres de discussion vidéo-chat du réseau Internet. En projet.
_Nuit Blanche, Paris 2003, programmation officielle
_aide du dicream

Sites internet

I'm just married
I'm just married confronte réseau et production numérique au corps vivant. Il s'agit ici d'un assemblage de pièces - numériques, littéraires et charnelles
_Espace Public numérique, Paris, 2003
_Villette Numérique 2002
_Les Cinémas de demain, centre Georges Pompidou 2002
_aide du dicream

Your-projection
L'autre, c'est l'internaute, celui qui traverse l'espace donné, y perçoit les fragments de vie, s'y attache parfois et répond à l'invitation d'y être lui-même inscrit
_Lauréate d'une bourse scam

Rêves d'enfance
Un paysage sonore
_FIAC 2001, lauréat du concours d’art multimédia noos

12 notes
The twelve visual, audio and interactive trajectories lead respectiveley to the twelve notes of the text by Bernard-Marie Koltès
_Sélection Imagina 2000, Monaco
_Link_Age, 2001 Centre d’Art MECAD à Barcelone
_Festival Zeppelin 2001 Centre de Culture contemporaine de Barcelone
_Interférences 2000 Belfort Festival International d’Art Multimédia Urbains
_Lire en fête 2001

Recherche

Avec Jean-François Peyret et depuis janvier 2000, nous élaborons une recherche autour de la question plateau/réseau. Chaque période de création du metteur en scène est prétexte à une nouvelle proposition, un nouvel essai.
A la Filature de Mulhouse, avec les étudiants des arts décoratifs de Strasbourg, les étudiants des beaux-Arts de Mulhouse et de Nancy, nous avons mené deux workshops autour du territoire intime du réseau et de ses outils de dialogue vidéo et écrit.
Avec les étudiants de l'Institut d'Etudes Théâtrales de la Sorbonne Nouvelle et Jean-François Peyret, nous menons des stages de recherche autour de l'interactivité médias/comédiens avec les des technologies de capteurs diverses et autour de la question de l'utopie multi-lieux.