Nicolas BOULARD, Bodegones

Le film d'animation Bodegones de Nicolas Boulard revisite la tradition du réalisme pictural par une facture technologique. Référence directe au genre de la nature morte dans la peinture espagnole du XVIIe siècle, Bodegones explore les possibilités qu'offrent aujourd'hui les nouvelles technologies pour traiter l'image et l'information.

L'artiste applique la technique du « reverse engineering » (technique qui consiste à étudier le code source d'une application à partir de sa forme compilée) à un sujet inanimé : une nature morte.

Au cours d'un incessant mouvement, les éléments se décomposent pour faire apparaître, sous une forme énigmatique, les propriétés des images, élargissant ainsi le sens du concept philosophique d'ontologie au système de représentation des connaissances informatiques.

Biographie

Né en 1976, Nicolas Boulard vit et travaille à Paris.

Le travail de Nicolas Boulard se déploie sous des formes hétérogènes : clips vidéo, photos numériques, sculptures inspirées de mobilier, jeux, gonflables.

Il s’est fait connaître par un travail très singulier sur le vin.

Que ce soit pour les films, les objets, les vins, c’est avant tout l’œuvre d’un hacker de la pensée, qui s’infiltre et pénètre les systèmes ou les savoir-faire, en disloque les composantes structurelles pour en proposer des alternatives et d’autres perspectives.