Stéphane TROIS CARRÉS, Electronic Wallpaper #2

Il s’agit d’une œuvre électronique issue d’un réflexion sur l’image auto-générée et les groupes de symétries du plan.
L’œuvre est le logiciel, mais aussi la capacité qu’a l’utilisateur de composer ses propres évènements à partir d’une anticipation induite des images et des transitions. Ainsi le programme esthétique se diffuse dans les possibilités innombrables des états du système.

Les EWP fonctionnent à partir d’un principe que l’on pourrait nommer «  vidéo procédurale »
La « vidéo procédurale » est un système de vidéo générée par l’algorithme, contrairement à la vidéo conventionnelle qui utilise des images prélevées par la caméra ou produites par le logiciel d’image de synthèse.
Le principe est de construire une vidéo à partir de deux images  combinées dans des progressions géométriques de l’ordre n² avec des transitions géométriques.

Les fonctions à l’œuvre sont semblables à des modes nommés opérateurs du genre ((f ° g) ° h)
Programmé en C++ sur la bibliothèque DirectX de Microsoft, cela permet de respecter au maximum le fond et la forme du projet. La somme des permutation produite par le logiciel forme une destructuration progressive de l’image allant jusqu'à une illisibilité. La récursivité permet de terminer le clip sur l’image de départ. La somme des transitions sur la synthèses des clips transitoires est bien trop complexe pour anticiper le résultat.
L’algorithme opère sur la notion de temps car le clip de départ formé par deux images joue avec son inverse à travers une transition géométrique (f°g), ce résultat est réinjecté dans le processus sur le même mode jusqu’à l’obtention d’une boucle de 512 secondes soit 8’30’’ d’animation.

Toutes les recherches sur l’animation procédurale ont jusqu’à présent fait appel à des algorithmes stochastiques et fractales permettant de fournir une images on_line, les EWP procèdent de façon totalement non-conventionnelle en utilisant des copies inverses des clips et les réinjectant dans la séquence. Cela exige un temps de calcul. 
Cette faculté est liée à la nature entropique de l’information.
Inspiré des recherches visuelles des frères Whitney, du cinéma expérimental et de la peinture abstraite, mais aussi du programme d’esthétique expérimentale de Pierre Schaeffer mon travail offre une proposition inédite dans les nouvelles technologies de l’image, en proposant un logiciel d’artiste.
L’interface est conçue de façon à ce que l’utilisateur ne puisse s’égarer.
Car le processus inhérent à la concordance fond/forme d’une œuvre d’art exige de concevoir l’interface comme telle.

Logiciel à télécharger. Cliquez ici.

Les Electronic Wall Paper est un logiciel de vidéo utilisant deux images et une musique dont les combinaisons successives produisent une vidéo. 

L’originalité du procédé vient de l’utilisation récursive des vidéos et du rôle essentiel des combinatoires géométriques apportée pas les filtres.

Les EWP nécessitent DirectX pour fonctionner correctement…
Vous pourrez trouver ce codec sur http://www.microsoft.com/downloads

EWP est un logiciel expérimental qui nécessite 16 giga de libre sur le disque dur afin d’être exploité correctement.

Pour installer le logiciel EWP sur votre ordinateur

Télécharger le logiciel
En cliquant sur l’icône EWP du bureau une fenêtre s’affiche, c’est le début des EWP.
Vous choisirez successivement deux images et un son.
C’est la base de l’animation EWP.
Une fois ces choix validés, vous pourrez passer au niveau supérieur, en cliquant sur l’icône triangle orange.
L’écran est légèrement différent, vous voyez deux écrans à gauche et à droite.
Le premier permet d’observer une simulation de la séquence prévue, le deuxième permet de voir l’effet du filtre choisi….
En cliquant sur l’icône triangulaire de rendu, vous pourrez passer au niveau supérieur.
Si vous choisissez de calculer l’animation, cliquez sur l’icône rendu. Un écran demande d’inscrire le nom du clip puis un écran de contrôle s’affiche et ainsi qu’une une barre de mesure du processus s’affiche. 
A ce niveau, laisser l’ordinateur calculer. Il faudra comme dans tout logiciel de vidéo une quarantaine de minutes pour calculer 8 minutes d’animations.

Les EWP est un logiciel expérimental. Concept artistique, le logiciel est en soi une œuvre d’art.